SPLA : Portail de la diversité culturelle
Burkinacultures

Artisanat : Le Burkina dispose désormais d’un registre des métiers de l’artisanat

  • Artisanat : Le Burkina dispose désormais d’un registre [...]
Publié le : 17/10/2014
Source : Lefaso.net

Partagez :

Le ministre de l'industrie, du commerce et de l'artisanat, Arthur P. Kafando, a procédé à l'ouverture officielle du Registre des métiers de l'Artisanat, ce 16 octobre 2014 à Ouagadougou. Ce lancement marque ainsi le début des opérations d'identification des artisans du Burkina Faso. Leur présence massive à la cérémonie témoignait de leur satisfaction.
 
La salle de conférence Dimaako de Azalaï Hôtel Indépendance a refusé du monde ce 16 octobre. Car, l'ouverture officielle du Registre des métiers de l'artisanat marquait en même temps le lancement des opérations d'identification des artisans. Ainsi, coiffeuses, couturiers, mécaniciens, sculpteurs, teinturiers, etc. ont répondu présent massivement pour témoigner de leur fierté d'obtenir un registre de métiers d'où ils pourront s'identifier désormais. Ce registre de métiers pour les artisans du Burkina Faso est la concrétisation d'une lutte de longue haleine menée par ces derniers pour leur reconnaissance officielle. C'est un registre qui vient alors à point nommé car il permettra l'organisation et le suivi du secteur.
 « Le registre de métier de l'artisanat va permettre de mieux catégoriser, localiser, organiser et suivre les artisans. On les a souvent assimilés à des groupes qui ne reflètent pas leur corps de métier. On peut penser qu'un artisan est un du secteur informel ou l'assimiler à la catégorie du registre du crédit commercial ou du registre civil. Toute chose qui ne correspond pas à la nature même du métier d'artisan. Cela aussi va permettre d'avoir des statistiques précises. (…) Le registre des métiers est la porte ouverte pour que les artisans aient aujourd'hui un outil qui les permettra de pouvoir organiser leur métier et offrir des services de qualité », explique le ministre de l'industrie, du Commerce et de l'Artisanat, Arthur P. Kafando, par ailleurs président de la cérémonie.

Un secteur pourvoyeur d'emplois
L'artisanat aujourd'hui est un secteur pourvoyeur d'emploi et participe à grande échelle au développement socio-économique du pays. « Au Burkina Faso, c'est plus de 2 000 000 millions d'acteurs qui exercent dans le secteur de l'artisanat et apportent leur contribution substantielle au développement économique et social du pays », soutient Jacques A. Sédégo, Président de la chambre des métiers de l'artisanat. Pour les accompagner dans ce sens, l'établissement de carte professionnelle est nécessaire.
Le Groupe IBG s'est vu alors confier cette tâche. Le PDG du Groupe, Harouna Sawadogo, a rassuré l'assemblée de la qualité du travail qui sera abattu au vu du logiciel qui sera utilisé et les ressources humaines dont il dispose. L'assemblée a pu assister à une présentation par une équipe du groupe IBG, du processus d'identification à la production.
Pour soutenir l'évènement, des personnalités ressources étaient présentes. Notamment, Salif Lamoussa Kaboré, ministre de l'énergie et des mines, Yacouba Barry, ministre de l'habitat et de l'urbanisme, Alizèta Ouédraogo, Présidente de la Chambre du commerce du Burkina.
La cérémonie a pris fin avec la signature d'un protocole d'accord entre la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), le Groupe IBG et la chambre des métiers de l'Artisanat.

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network Burkina Faso chapter

Avec le soutien de