SPLA : Portail de la diversité culturelle
Burkinacultures

Au Fespaco, il y a eu comme un hic avec le numérique

  • Au Fespaco, il y a eu comme un hic avec le numérique
© DR (Une équipe de tournage burkinabè sur le terrain)

La salle est pleine depuis trente minutes déjà, mais l'écran est noir, désespérément noir. Pour la énième fois depuis le début du Fespaco, samedi 28 février, le film projeté ce lundi soir au Ciné Neerwaya de Ouagadougou vient de planter.

"Il est interdit de filmer, s'il vous plaît !", intervient un employé surprenant un spectateur à manipuler la caméra de son smartphone. "Filmer quoi ?", ironise un jeune homme indocile, soutenu aussitôt par des rires d'approbation du public, impatient de visionner Capitaine Thomas Sankara, le documentaire du Suisse Christophe Cuppelin.

Le matin même, c'était Four Corners, long-métrage sud-africain sélectionné en compétition officielle, qui subissait les affres d'un numérique erratique. Après un quart d'heure de projection, le Blu-Ray s'est mis à piétiner comme un disque rayé. Finalement, les spectateurs ont dû consentir à ce que le film soit amputé d'une demi-heure, pour en voir la suite.



LIRE L'INTÉGRALITÉ SUR http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/03/09/au-fespaco-il-y-a-eu-comme-un-hic-avec-le-numerique_4590206_3212.html

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network Burkina Faso chapter

Avec le soutien de