SPLA : Portail de la diversité culturelle
Burkinacultures

Comémoration de la journée de l’artiste burkinabé : Les artistes offrent l’exclusivité de leurs creations

  • Comémoration de la journée de l’artiste burkinabé : [...]
Publié le : 26/06/2014

Il s'est tenu le 19 juin 2014, à Ouagadougou, la cérémonie de vernissage de l'exposition de la journée de l'artiste. Sous le thème « La culture, facteur de la paix et de la cohésion sociale », la cérémonie a été coparrainée par Alain Dominique Zoubga, ministre de l'Action sociale et de la Solidarité nationale et Baba Hama, ministre de la Culture et du Tourisme, représenté par le secrétaire général dudit ministère, Jean Claude Dioma

60 œuvres composées de 43 tableaux, 10 œuvres de design et 7 sculptures en bois et en bronze. Voilà ce qu'ont présenté les 40 artistes professionnels qui ont répondu à la cérémonie d'exposition. Selon le Directeur des arts plastiques et appliqués (DAPA), Prosper Tiendrebéogo, les artistes ont utilisé divers matériaux et techniques pour exprimer ce qu'ils ressentent, en relation avec le thème. « De ce fait, les œuvres sont naïves, abstraites, figuratives et gaies », décrit-il. « Ce vernissage sert de moment de la promotion et de la valorisation des œuvres d'arts », a-t-il ajouté. Le ministre de l'Action sociale et de la Solidarité nationale et parrain de la cérémonie avoue être impressionné par l'exposition. « Vos œuvres sont belles, avec une palette de couleurs qui donnent des tonalités graves, gaies, présentées dans des expressions figuratives, abstraites et par mélanges les styles », s'est réjoui Alain Zougba pour qui « l'art plastique est un facteur rassembleur des peuples ». « Les plasticiens que vous êtes, posez un regard nouveau sur le quotidien et sur l'avenir dans vos créations. Vous réfléchissez, vous mettez en critique un certain nombre de faits dans notre société », a enseigné le ministre de l'Action sociale et de la Solidarité nationale. Pour terminer, le ministre Alain Zougba a énuméré les contraintes qui freinent le développement des arts plastiques qui sont, entre autres, les difficultés liées à l'accès au financement, la faiblesse de la consommation nationale, l'absence des commandes de l'Etat. Et pour y remédier, il promet que le mécanisme d'acquisition d'œuvres pour la décoration des édifices publics verra le jour très bientôt. « Il ne restera qu'à vous de relever le défi de fournir des œuvres de très belles factures et je vous en sais capables », a-t-il conclu .



Par N Sylvie TRAORE

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network Burkina Faso chapter

Avec le soutien de