SPLA : Portail de la diversité culturelle
Burkinacultures

Délégation générale du FESPACO : Ardiouma Soma succède à Michel Ouédraogo

  • Délégation générale du FESPACO : Ardiouma Soma succède [...]
Publié le : 22/01/2015
Source : lefaso.net

C'est désormais lui qui prend officiellement les rênes du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Installé dans ses fonctions de Délégué général par le Ministre de la culture et du tourisme, ce vendredi 26 décembre 2014, Ardiouma Soma remplace à ce poste Michel Ouédraogo. La cérémonie de passation de charges a réuni plusieurs collaborateurs et professionnels du 7e art.
Après sept années passées à la tête de la biennale du cinéma africain, Michel Ouédraogo cède son fauteuil à Ardiouma Soma nommé lors du conseil des ministres tenu à Dédougou, le mercredi 10 décembre dernier. Le nouveau Délégué général arrive à une période où le doute subsiste toujours quant à la tenue de la 24e édition du FESPACO, initialement annoncée pour se dérouler du 28 février au 7 mars 2015 sous le thème : « Cinéma africain : Production et diffusion à l'ère du numérique ».
Depuis sa constitution, le gouvernement de la transition apporte du sang neuf à la tête des sociétés et institutions d'état. Ardiouma Soma, qui dirige désormais le FESPACO, n'est pas en terre inconnue. Précédemment Directeur artistique du FESPACO depuis 2012, Ardiouma Soma semble être une personne avertie qui « connait bien la maison ». En dépit de la connaissance de ce terrain qui lui est familier, la délicate mission qu'il devra réussir, c'est bien l'organisation de la 24e édition du FESPACO. Encore, faudrait-il qu'elle ait lieu ! Car, avec la fièvre EBOLA qui menace tout le continent africain et qui a été la cause de l'annulation du SIAO, rien n'est sûr pour l'instant ! Mais le ministre Dioma informe que la décision officielle de la tenue ou non de l'événement se prendra après l'analyse du rapport du ministère de la santé qui sera introduit en conseil des ministres le mardi 30 décembre 2014. En attendant « nous travaillons, comme si le FESPACO a lieu », souligne le Ministre de la culture et du tourisme.
Ardiouma Soma demande du soutien
Ardiouma Soma a du pain sur la planche et « il n'est pas simple de remplacer quelqu'un qui a été brillant », note Jean Claude Dioma qui, tout comme le délégué du personnel Hamadou Sondé, a vanté les qualités techniques et humaines du Délégué sortant, Michel Ouédraogo. Ce dernier, reconnu comme quelqu'un d'audacieux, qui prend des risques reconnait en toute modestie avoir accompli une mission inachevée que son successeur de poursuivre en étroite complicité avec l'ensemble du personnel. Ardiouma Soma, prenant acte de l'ampleur de la tâche qui l'attend demande le concours de ses collaborateurs en ces termes : « Je vous demande de m'accepter parmi vous et de me soutenir…pour continuer à relever le défi de la tenue régulière des éditions du FESPACO ». Et en parlant de défi, l'une des innovations majeures du FESPACO 2015, s'il a lieu, est le passage au numérique de tous les films de longs métrage en compétition pour l'étalon d'or de Yennenga.
Présents à cette cérémonie de passation de charges, des professionnels du Cinéma tels que Aï Kéita/Yara de l'Union de femmes professionnelles de l'image du Burkina Faso (UNAFIB) et Joseph Tapsoba dit « Chocho » ont exprimé le souhait que les comédiens soient davantage pris en compte dans toutes les activités du Ministère de la culture et du tourisme, car « Sans comédien, il n'y a pas de cinéma ».
Pour clore, l'ensemble du personnel a exprimé sa gratitude au Délégué général sortant en lui remettant une statue de bronze à l'image d'un « Yennenga de bravoure ».
BASSOLE Herman Frédéric (Stagiaire)
Lefaso.net
 

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network Burkina Faso chapter

Avec le soutien de