SPLA : Portail de la diversité culturelle
Burkinacultures

Développement du cinéma africain : L'apport de l'OIF aux professionnels du 7e art

Armel BAILY /// Sidwaya

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a organisé le jeudi 28 février 2013, à l'intention des professionnels du cinéma présents au 23e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), une conférence sur le thème "OIF : acteur de la coopération culturelle internationale au service du cinéma africain".

Soutenant depuis plusieurs années la production cinématographique en Afrique et décernant depuis 2005 un prix spécial doté d'un trophée et de 3500 euros au FESPACO, l'OIF contribue assurément au développement du cinéma africain. Elle a présenté aux professionnels du cinéma et de l'audiovisuel, l'aide apportée au 7e art africain à travers le thème "OIF : acteur de la coopération culturelle internationale au service du cinéma africain".
Selon la sous-directrice de la diversité et du développement culturels, Sandra Coulibaly Leroy, cette rencontre s'inscrit pleinement dans la foulée du colloque "Cinéma africain et politiques publiques en Afrique", thème central du 23e FESPACO.
Du reste, a-t-elle souligné, "en termes d'industrie culturelle, le secteur du cinéma et de l'audiovisuel a très vite été identifié par l'OIF comme un secteur stratégique en termes de croissance et de développement socioéconomique et culturel pour le continent africain, mais également d'enjeux de la diversité sur les grands écrans".
Aussi l'OIF tente-t-elle, à travers divers programmes de soutien au secteur audiovisuel et du cinéma des pays du Sud, d'accompagner ces changements et d'aider avec les moyens dont elle dispose afin d'atteindre certains objectifs, a-t-elle indiqué.
Il s'agit principalement de favoriser l'accès des créations audiovisuelles du Sud aux circuits de diffusion, de distribution et d'exploitation mondiaux, de contribuer à l'amélioration de la qualité de la programmation des télévisions nationales du Sud et d'élever la part des programmes d'origine nationale ou régionale dans les grilles de programmes et renforcer leur rôle culturel, a cité Mme Coulibaly.
Au cours des deux dernières années, le Fonds de l'OIF a attribué 2.280.000 euros (soit plus d'un milliard de F CFA) dont 1.080.000 euros pour la commission cinéma qui a aidé 43 projets de 14 pays différents tandis que la commission télévision a retenu 72 projets de 21 pays pour un montant total de 1.200.000 euros.


LA SUITE, sur Sidwaya

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network Burkina Faso chapter

Avec le soutien de