SPLA : Portail de la diversité culturelle
Burkinacultures

Finalement projeté en Afrique, Timbuktu s'est fait voler la vedette par Fièvres, de Hicham Ayouch

Le festival du cinéma africain Fespaco a sacré Fièvres et L'oeil du Cyclone, mais Abderrahmane Sissako, beau joueur, était ravi de la victoire de ses confrères.

Timbuktu sera-t-il projeté sur le sol africain ? C'est la question qu'on se posait en apprenant la déprogrammation du film du festival Fespaco de Ouagadoudou. Finalement, le long-métrage d'Abderrahmane Sissako a bien été montré au public, mais il a peu été salué lors du palmarès, repartant avec les prix des meilleurs décors et de la meilleure musique, contrairement à la cérémonie des César, où il avait tout raflé (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleure photo...).

Sissoko était présent et il s'est montré beau joueur en acclamant Hicham Ayouch, le réalisateur marocain qui a reçu l'Etalon d'or de Yennenga, le prix majeur du festival pour Fièvres : "Timbuktu a déjà remporté des prix, Timbuktu a une lumière suffisante pour exister et l'Etalon c'est une lumière de plus et quand une lumière est donnée à un autre cinéaste, c'est la victoire du cinéma et c'est ma victoire aussi. C'est l'Afrique qui gagne".

LIRE L'INTÉGRALITÉ SUR http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Finalement-projete-en-Afrique-Timbuktu-s-est-fait-voler-la-vedette-par-Fievres-de-Hicham-Ayouch-4145573

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network Burkina Faso chapter

Avec le soutien de