SPLA : Portail de la diversité culturelle
Burkinacultures

La 14e édition du SIAO pour le premier semestre de 2015

  • La 14e édition du SIAO pour le premier semestre de 2015
Publié le : 26/09/2014
Source : zoodomail


Le ministre de l'industrie, du commerce et de l'artisanat du Burkina Faso, Patiendé Arthur Kafando, était face aux journalistes le 25 septembre 2014. C'était à l'occasion du traditionnel point de presse du gouvernement. Durant cette rencontre, des questions relatives au contrôle des prix de grande consommation, au report du SIAO, et d'autres enjeux du secteur ont été évoqués.



Selon le ministre en charge du département de l'industrie et du commerce, Arthur Kafando, les prix des produits de grande consommation ont été relativement bas au Burkina Faso en 2014 par rapport à l'année précédente. Ainsi, pendant que les céréales locales et les huiles alimentaires connaissaient une tendance baissière, le sucre a connu une tendance haussière. Les prix des matériaux de construction quant à eux, sont restés stables. Pour éviter la surenchère des prix au pays des hommes intègres, le ministre Kafando a confié aux hommes et femmes de médias que des visites de sensibilisation et d'information ont été effectuées par les agents de son ministère. Des contrôles des prix ont été aussi au rendez-vous en cette année 2014. Ces différentes opérations ont permis de saisir d'importante quantité de produits périmés et prohibé. La lutte contre la vente illicite de carburant a permis par exemple de saisir 3 786 litres qui ont été rétrocédées à la SONABHY. La principale difficulté relevée par le ministre par rapport au travail de contrôle serait liée à l'ignorance des textes de la part des opérateurs économiques. Pour y faire face, le ministère de l'industrie, de l'artisanat et du commerce, entend intensifier les opérations de sensibilisation et d'information, et étendre sa présence à toutes les régions. Concernant la 14e édition du Salon international de l'artisanat de Ouagadougou (SIAO), Patiendé Arthur Kafando a déclaré que son département a été obligé d'envisager son report en raison de la menace que constitue la fièvre hémorragique Ebola. Certes, le virus n'est pas présent au Faso, mais le gouvernement n'a voulu prendre aucun risque. Le SIAO rassemble en effet, environ 400 000 participants du monde entier. Des pays déjà touchés par la maladie sont également de grands participants de l'activité a ajouté le ministre. Quant aux pertes occasionnées par ce report, Arthur Kafando n'a pas voulu donner de chiffres. Il estime pourtant que le chiffre de 85 millions avancé par le directeur général de la manifestation dans la presse est en deçà de la réalité. Vu que l'artisanat contribue pour beaucoup dans le PIB du Burkina, le ministre a estimé que le gouvernement s'attèle pour pouvoir le tenir dans le premier semestre de 2015. La 15e édition pourrait se tenir en 2016.



Fidwendé SAWADOGO

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network Burkina Faso chapter

Avec le soutien de