SPLA : Portail de la diversité culturelle
Burkinacultures

Martin N’TERRY sacré Marley d’Or 2014

  • Martin N’TERRY sacré Marley d’Or 2014
Genre : Prix
Rubrique : Musique
Publié le : 15/05/2014
Source : Bènonè Ib Der Bienvenue MEDAH



Dans le cadre de la commémoration du trente troisième (33e) anniversaire de la disparition du « roi du reggae », Robert Nesta MARLEY, la maison de production « One Way Production » a organisé la 1re édition des « Marley d'or », le dimanche 11 mai 2014, à Ouagadougou. Placé sous le thème : « Reggae et civisme », cet événement vise non seulement à encourager les reggaemen burkinabè, mais aussi à promouvoir les talents artistiques à travers la remise de trophées.





 



C'est le reggaeman burkinabè, Martin N'Terry qui a été sacré Marley d'Or 2014. Cette 1re édition des « Marley d'or » a été une aubaine pour les organisateurs de récompenser les artistes « reggaemen » burkinabè à travers une remise de trophées dans les 3 grandes catégories que sont : le « Marley de la révélation », le « Marley du meilleur spectacle » et le « Marley d'or ».



A ce titre, le « Marley de la révélation » est revenu à Onasis ; et Martin N'TERRY remporte à lui seul le « Marley d'or » et celui du « meilleur spectacle ».



Une occasion qui n'a pas laissé indifférente la représentante et épouse du sacré « Marley d'or », l'artiste musicienne Toussy, qui a traduit toute sa reconnaissance aux organisateurs pour la mise en route de cette initiative et aussi à ses fans qui l'ont adopté.



Le promoteur des Marley d'or, le musicien burkinabè Mahamadi OUEDRAOGO alias « Madess », se dit satisfait de la tenue de cette première édition, bien que n'ayant bénéficié d'aucun soutien de la part des sponsors.



Pour lui, « cette initiative se veut une première dans l'univers culturel burkinabè. C'est une nouvelle activité qui va porter de la valeur ajoutée, non seulement à la culture burkinabè, mais aussi au tourisme ».



À travers cet événement, le promoteur entend« faire du Marley d'or un pool très attractif pour que les gens viennent d'horizon divers pour communier avec les artistes burkinabè ».



Pour le ministre de la Culture et du Tourisme, Baba HAMA, par ailleurs, parrain de l'événement, cette 1re édition a été une occasion de se remémorer ce grand homme (Robert Nesta MARLEY) qui a toujours chanté la liberté, la paix, qui a chanté la fraternité.



Pour les éditions à venir « nous verrons comment faire en sorte pour que le Marley d'or puisse véritablement s'inscrive dans l'agenda des activités culturelles majeures de notre pays », a précisé le ministre Baba HAMA.



A noter que cette soirée a servi de cadre aux artistes musiciens ivoiriens tels Larry Cheick et Ismaël Isaac de communier avec leurs frères burkinabè, Jezy, Zedess.



 



Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network Burkina Faso chapter

Avec le soutien de