SPLA : Portail de la diversité culturelle
Burkinacultures

Passation de services au SIAO : Dramane TOU remplace Abdoulaye Zongo

  • Passation de services au SIAO : Dramane TOU remplace [...]
Publié le : 27/03/2015
Source : Le faso.net

L'installation officielle du nouveau Directeur Général du Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou (SIAO), a eu lieu ce vendredi 20 mars au siège de l'institution. Dramane Tou, nommé en Conseil des ministres le 4 mars a remplacé officiellement Abdoulaye Zongo. La cérémonie a été présidée par Bernard Zougouri, secrétaire général du Ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (MICA) et a connu une forte participation du personnel, des partenaires et des agents du ministère.
« Je pars avec un sentiment d'avoir bien accompli la mission qui nous avait été confiée à mes collaborateurs et moi », c'est en ces termes qu'Abdoulaye Zongo, le désormais ex-DG du SIAO s'est exprimé à sa passation de service. Grâce à l'engagement de son personnel qui a travaillé avec dévouement malgré les difficultés, le soutien des autorités du ministère de l'artisanat et de ses partenaires, le SIAO a engrangé de nombreux acquis sur le plan des infrastructures et organisationnel.
Comme résultats, on note la réalisation du pavillon « Soleil levant » avec l'appui du Japon, qui a contribué à l'amélioration de la 13e édition du SIAO en octobre 2012. Plusieurs rénovations dans la cour du SIAO ont aussi été effectuées. Il s'agit entre autres de la rénovation des pavillons en leur intégrant des toilettes dont l'absence posait un véritable problème de commodité. La pose de 4 000 m2 de pavés dans la zone de restauration où il y avait trop de poussière. Et la reprise des toitures de la zone de restauration en mettant des matériaux définitifs pour permettre des économies pour les éditions futures du SIAO.
Sur le plan organisationnel, la création du guichet d'accréditation face au pavillon soleil levant a été un moyen important pour l'amélioration de la gestion des artisans, des agents des médias, qui accompagnent l'événement des professionnels du secteur de l'artisanat. En plus de cela, l'introduction des inscriptions et payements des stands en ligne avec le soutien d'Ecobank a été une innovation majeure pour la 14e édition. Celle-ci n'a malheureusement pas eu lieu à cause de l'épidémie d'Ebola. La réalisation du site web et l'acquisition d'un logiciel de gestion qui est actuellement en cours d'exploitation sont aussi un acquis des quatre années d'Abdoulaye Zongo à la tête du SIAO.
« Nous cédons ces chantiers à Dramane Tou en espérant qu'ils seront conduits après et qu'ils contribueront à l'amélioration de la gestion de l'événement », a-t-il ajouté. Il a par ailleurs réaffirmé sa disponibilité pour répondre à toute préoccupation du SIAO et a invité ses collaborateurs à travailler dans la même dynamique avec le nouveau directeur.
Après la signature du procès-verbal, Bernard Zougouri le secrétaire général du MICA a remercié Abdoulaye Zongo pour le travail abattu. Il a aussi félicité le nouveau directeur, qui a un profil de conseiller des affaires économiques. « Vous connaissez tous Dramane Tou car il a déjà travaillé ici avant d'aller à Bobo Dioulasso à la tête de la Direction Régionale du ministère. Il a aussi été directeur du cabinet du ministre avant de se voir confier la charge de gérer le SIAO. Aidez-le donc en remettre en ordre ce qui ne va pas », a-t' il demandé au personnel du SIAO.
« Certes il y a de véritables défis à relever mais seul je n'y arriverai pas »
Le nouveau directeur, Dramane Tou a pour sa part remercié tous ceux qui ont effectué le déplacement pour assister à la passation. Il a aussi exprimé sa gratitude envers les responsables du MICA et des autorités de la transition de l'avoir nommé à ce poste. « Nous poursuivrons l'œuvre entamée et nous solliciterons l'appui des devanciers toutes fois que cela sera nécessaire. » Dramane Tou s'est dit conscient de l'attente des résultats de tous ceux qui ont placé en lui leur confiance. C'est pourquoi il sollicite l'accompagnement de tous ses collègues pour l'atteinte des objectifs. « Certes il y a de véritables défis à relever mais seul je n'y arriverai pas ». Une logique de travail, qu'il illustre avec une citation de Joseph Ki Zerbo : « Si vous voulez aller vite, allez-y seul. Mais si vous voulez aller loin, allez-y avec les autres ».
Pour Dramane Tou, les grands défis sont tout d'abord, de réussir à organiser de façon efficace et visible la 14e édition du siao qui n'a pas pu avoir lieu comme prévu en 2014. Il ambitionne ensuite de positionner le salon de sorte à ce que « toutes les velléités de concurrence dans la sous-région et en Afrique, se rendent compte qu'il vaut mieux de soutenir le SIAO que de dupliquer des salons similaires en petits morceaux ». Il ajoute, « Ouagadougou est la capitale du cinéma africain, elle devrait aussi être la capitale de l'artisanat africain. » 
Le troisième défi pour le nouveau directeur, sera de faire en sorte que les acteurs qui arrivent pour exposer au SIAO puissent rencontrer directement l'offre afin qu'ils puissent toujours avoir envie de revenir au salon avec des produits de bonne facture.
Enfin, son équipe et lui devront travailler à faire en sorte que les infrastructures du salon soient bien entretenues et renforcées pour pallier le problème de stands pendant le SIAO.
« On ne peut pas rester éternellement dans un poste »
Il était bien ponctué d'applaudissements, ce mot du représentant du personnel, à l'endroit des DG entrants et sortants. Koulibary Siriki s'est à cœur ouvert, adressé tour à tour aux deux hommes. A Abdoulaye Zongo, celui-ci a été utile au personnel comme encadreur et comme conseiller. « Nous avons appris beaucoup de choses avec lui et nous espérons qu'il en est de même pour lui ». Il a profité de l'occasion pour présenter les excuses au nom de tout le personnel, pour tous les manquements qui auraient pu entacher leur collaboration. « Nous demandons qu'au sortir de ce pavillon-là, toutes les mésententes soient oubliées. Par contre, tout ce que tout ce que monsieur Zongo aura jugé comme acte positif, qu'il ne l'oublie jamais, de telle sorte que la prochaine fois qu'on se rencontre en ville, il ne tourne pas le dos à nos salutations. » Aussi, « on ne peut pas rester éternellement dans un poste », pour Kouribary Siriki, le fonctionnaire est comme un militaire en civil et la nation l'envoie là où elle le juge opérationnel. Pour concrétiser leur reconnaissance à monsieur Zongo, le personnel a décidé de lui offrir un cadeau, une tenue en pagne traditionnel tissé, fruit de l'artisanat burkinabè.
Au nouveau directeur qu'il a appelé « DG revenant » puisqu'il a déjà travaillé au SIAO, le représentant du personnel l'a félicité et souhaité bon retour. Il lui a réaffirmé l'engagement du personnel à le soutenir honnêtement et fermement. Il a d'ailleurs invité Dramane Tou à ne pas hésiter à parler ouvertement en cas de problème. 
Pour finir son propos, Kouribary Siriki a cité un proverbe dioula qui dit « voici le cheval, voici la clairière, voici le cavalier. Il faut courir ». Donc à monsieur Tou, « voici le SIAO, voici le personnel, voici le DG », il ne reste plus qu'à travailler.
Aïssatou Diallo (stagiaire)
Bonaventure Paré (photos)

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network Burkina Faso chapter

Avec le soutien de