SPLA : Portail de la diversité culturelle
Burkinacultures

Sophie Testa

Sophie Testa a réalisé une oeuvre contemporaine à partir des collections primitives des musées. Entre 2004 et 2011, elle a réalisé plus de cent dessins sur les masques primitifs. Son interprétation des masques africains et océaniens nous amène à un nouveau point de vue, entre graphisme et connaissances anthropologiques. L'idée qui sous-tend sa pratique artistique est directement liée à son identité, particulièrement à son enfance en Afrique et à sa passion pour l'art primitif. Indirectement, l'artiste pose des questions sur la colonisation et la place de l'art primitif dans l'histoire d'art. Les dessins de cette collection peuvent nous faire penser à la phrase célèbre de Picasso : "Les masques, ils n'étaient pas des sculptures comme les autres.Pas du tout. Ils étaient des choses magiques." Elle fait aussi référence au livre "La mère des masques" par l'ethnologue malien Ségou Obagara Dolo. De plus en plus, l'artiste se réfère à la littérature africaine, comme la poésie de Senghor: "Prière aux masques", qui tient une place fondamentale dans ce projet. Pour finir, elle nous révèle "Il y a autant de masques que d'histoires. Chaque masque nous raconte une histoire."

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network Burkina Faso chapter

Avec le soutien de